Retour en arrière (3)

24 septembre 2014

Le mois d’août sera rythmé d’examens différents, biopsies, IRM, mammographie, mamotome… 1er examen : les biopsies Le Docteur Croisille est un homme généreux, on le ressent tout de suite, dès la première approche. Nous parlons beaucoup pendant les premières biopsies, nous parlons de ce que je suis, la place immense que prend la médiumnité pour moi, l’efficacité du magnétisme etc… Il est à l’écoute, il ne juge pas, donne son point de vue sur le sujet et une heure passe sans que je n’ai ressenti une quelconque douleur pendant les biopsies des deux nodules que j’ai dans chacun des seins. Waooow je me dis que je suis vraiment courageuse quand même…oui enfin ça, c’était seulement parce que je pensais que ce serait le seul examen qui me ferait peur !! 2ème examen : IRM Ouh ben ça…. Je connais ! pas de douleurs… pas de peurs… je suis prête à faire cet IRM ! Petit détail que j’ignorais, il faut se mettre sur le ventre ! Le ventre ?? Mais mon dos ne le supportera jamais !! Et me voilà sur le ventre… 10 minutes… 15 minutes… 20 minutes ! L’examen se termine, je me relève comme je peux et je la sens cette pointe dans les reins !! Elle m’annonce son retour imminent… LOMBALGIE !! Le résultat ? Oh juste un blocage du dos pendant 3 semaines ! Marcher avec le corps en angle droit c’est un vrai bonheur… C’est vrai le visage ne pouvant regarder que le sol ça nous permet de voir vraiment son carrelage, ses nervures ses… STOP ! Je plaisante ! Ce n’est vraiment pas sympa cette position je vous assure ! 3è examen : mamotome, mamotome… Mamotome ? Oui ? C’est quoi ce truc là ? Je suis très vite renseignée, j’ai fait la bêtise énorme d’aller voir sur internet ! Résultat : une peur grandissante chaque jour qui me rapprochait du mamotome !! Val me magnétisait à distance pour calmer mes peurs, mes angoisses et aussi mes larmes (en fait je me rends compte en écrivant que je suis une vraie pleureuse !!! Rhoo ! Quand même !) Le jour J est arrivé, on se lève à 4 heures pour partir à 6, direction Grenoble, ne pas être en retard pour ce mamotome prévu à 7h45 ! Je vous explique l’engin ? Oui ? Vous en êtes certains(es) ? Ok, installez-vous ! On me fait allonger sur le ventre (oui encore) la table à une ouverture ronde sur et c’est l’endroit précis où l’on place le sein à examiner pour prélever les zones suspectes. Sous cette table il y a un appareil de mammographie, une fois que l’appareil est en place, une anesthésie locale est faite et s’ensuit le prélèvement. Une petite incision de 4-5 mm permettra de glisser un petit tube de plastique qui aspirera les prélèvements. Sincèrement aucune douleur n’est à déclarer pendant l’exam, le plus dur à gérer est la peur, le mental qui « psyc hote » tout seul et là MERCI VAL !!!! Ses soins énergétiques, à distance, sans même que je ne le sache, car je n’avais en tête qu’une donnée MAMOTOME, ont été d’une efficacité radicale ! Même en l’écrivant, même en ayant déjà pris conscience de tout ça, je me dis que sans son appui, je ne suis pas sûre que tout se serait passé si simplement… J’aurai du prendre 2 cachets, 1 la veille et 1 le jour même pour m’apaiser, sauf que je n’ai jamais eu l’ordonnance pour les acheter, donc encore une fois, MERCI VAL qui a su prendre la place de ces deux cachets ! 10 jours passent, nous attendons le verdict, je suis sereine, de toute façon quelle que soit la nouvelle il va me falloir avancer avec. « Madame Defour, vous avez un cancer ACR6, in situ au niveau du sein gauche. Rassurez-vous, votre vie n’est pas en danger, opération et radiothérapie seront nécessaire, c’est le cancer le plus courant chez la femme ». Je ne sais pas si ça vient de mes oreilles ou pas… Mais j’entends comme un bourdonnement en même temps de ce discours qui se veut rassurant. L’impression d’être en apesanteur… CANCER… OPERATION… RADIOTHERAPIE… CANCER !!!!

la-main-de-bouddah Photo © Guillaume Nédellec 2014 – www.gui-n.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Réponses pour “Retour en arrière (3)”
  1. SBL dit :

    Bravo Valérie d’avoir la force de nous faire partager ce sentier épineux et merci pour la confiance qui nous en est ainsi témoignée.
    Moi, je retiens surtout et avant tout “votre vie n’est pas en danger”. Certes, les peurs, la lassitude, les douleurs sont là, mais vous n’êtes pas seule dans cette bataille, grâce au courage de votre courage de nous faire partager cette intimité, nous vous accompagnons mentalement et énergétiquement.
    Bien sympathiquement et avec tout mon respect.
    NB: les larmes sont nécessaires, elles permettent d’évacuer l’émotion ou de la manifester, alors pourquoi “se reprocher” d’être une pleureuse? Il faut aussi en être fière.
    Cordiales pensées également à vos proches.

  2. Cindy dit :

    Je trouve que c’est vraiment très généreux de ta part de partager ces moments de ta vie. Je suis intimement convaincue que ton parcours pourra aider plus d’une personne face à une telle épreuve qu’il s’agisse de la vivre ou d’entourer une personne qui aurait à la subir également.
    D’ailleurs, une fois de plus, tu ne subis pas, tu tires le meilleur parti possible, le plus spirituel et humain des partis.
    Respect et courage mon amie <3


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *