J-5

8 octobre 2014

J’attends mon dernier rendez-vous de la journée. Les jours passent, me menant vers l’opération… Comment je me sens ? Je ne saurai même pas répondre réellement à cette question, je ressens une grande sérénité, une paix intérieur, un calme… paradoxalement, en préparant un peu mes affaires pour cette grande aventure, les données inconnues m’inquiètent un peu.

Je visualise, la paix… Je me laisse flotter entre deux mondes. Celui qui prévoit et celui de l’Ici et Maintenant. Je souris… ça c’est important, le sourire… Il envoie à l’Esprit le bien-être… Cela peut vous sembler fou, mais je me sens en phase avec moi-même, je sais que sans cette opération je ne pourrai être définitivement Moi.

J’aime ce que je Suis, sans prétention aucune, j’aime mon Être. Je ne pouvais y accéder que par ce chemin parfois difficile, parfois joyeux souvent triste. J’ai avancé pas par pas… Je n’ai rien précipité…

Un jour, par discussion en écriture automatique avec ma mère, elle me disait quelque chose comme « regarde le grand sage au sommet de sa montagne, beaucoup le juge ou le prenne pour un illuminé, pourtant dans sa solitude, lui, Sait. »

Jugée ? Considérée comme une illuminée ? Sourire… oui je l’ai été… même sans être un grand sage, je n’ai jamais, je n’ai jamais baissé les bras… même au travers de mes larmes, j’ai souris…

Dernière ligne droite… je m’installe confortablement… Je Suis dans l’Instant.

sourire-bouddha

Photo © Guillaume Nédellec 2014 – www.gui-n.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *