J-15

28 septembre 2014

Nous sommes le dimanche 28 septembre 2014. Aujourd’hui j’ai décidé de faire de cette journée, ma « découverte ». Cette journée m’appartient et je la fais mienne. Tout est douceur… tranquillité… repos.  Dégustant une bonne infusion relaxante, légèrement sucrée de miel…  Je commence à comprendre, dans mon cheminement intérieur, que ce cancer du sein n’est pas là sans symbolisme… Rien ne peut exister sans symbolisme sinon quelle sens aurait notre vie ? Où puiserions-nous nos ressources pour avancer sur la compréhension de ce que l’on est ?

Mes cellules cancéreuses sont classées « in situ » la traduction de tout cela est qu’en fait mes cellules cancéreuses se sont logées dans un canal du sein. Ce même canal qui, autrefois, laissait passer le lait maternel, pour nourrir mes enfants, ma source de vie, mes amours…

Maternel… Maman… Ok ! j’ai perdu ma mère, j’avais 10 ans… Mais j’ai toujours dit que je ne lui en voulais pas, que je n’avais jamais été en colère envers elle de m’avoir quitté si tôt… Que de mon côté d’aimante, je trouvais que pour elle c’était une libération enfin méritée… En suis-je toujours aussi certaine aujourd’hui ? Quel est le sens de cette blessure de petite fille qui m’habite toujours dans des moments bien précis ? Quel est cet amour débordant me menant même à la souffrance, que je ressens pour mes enfants ? Pourquoi j’arrive à parler de mon cancer à tout le monde, sans montrer un seul mouvement de tristesse, alors que pour mes enfants, qui sont des hommes à ce jour, je me sens démunie, brisée, je suis cette petite fille sans maman ?!

Non pas que mon père, parti bien trop tôt aussi, ne me manque pas… Mais quelle est l'”évidence” qui commence à prendre forme en moi, qui commence à faire battre mon cœur de manière « différente » et qui à chaque écho murmure… Maman… Maman…

Nous sommes le dimanche 28 septembre, c’est l’anniversaire de mon premier fils, il a 24 ans…

Dieu… Que j’aime mes enfants… Ils sont ma source de bonheur, d’inquiétude parfois, de rires, de larmes, mais tout cela est un divin mélange d’amour…

Je suis maman… Mais toi maman… Qui es-tu ?  Quelle douleur renferme ce sein maternel que j’ignore encore, je veux le savoir avant que ce cancer ne soit qu’une histoire ancienne…

mamanPhoto © Guillaume Nédellec 2014 – www.gui-n.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *